• Alors ? Ben oui, il faudrait commencer par le commencement ! Voici une petite image, issue du site Danger Ecole : simple et efficace ! 


    4 commentaires
  • Avant de commencer, je souhaiterai vous dire : 

    Bonne année à tous !!!

    Je sais que ces derniers temps, j'ai été assez absente sur mon blog oops ! Mais ne vous inquiétez pas, tout va bien... Juste une petite panne d'inspiration et puis j'ai besoin d'un peu de temps pour réajuster tout ce que j'expérimente actuellement dans ma classe. Je tiens vraiment à vous rappeler que ce blog est le fruit de 5 ans de réflexion quand même ! 

    Ah oui, j'oubliais : 

    Joyeux anniversaire à mon petit blog qui a fêté ses 1 an !!!

    Bon, ça ne veut pas dire que je posterai de nouvelles choses une fois que je serai assez bien rodée en CP ! Mais là, pour l'instant j'ai besoin d'un peu de temps pour mettre un peu d'ordre : dans mon bureau, dans ma tête, dans ma classe, dans mon ordi, dans mes références pédagogiques, etc. etc.

    Merci pour vos encouragements !

    Je suis encore surprise et touchée de voir que malgré cette absence, plus d'une centaine de visite par jour encore et encore ! 300 visites par jour, moi je trouve ça énorme! kiss encore une fois, MERCI A VOUS ! 

    Donc, c'est parti pour le 'tit break ! glasses 

     

     


    5 commentaires
  • Jeu "recto-verso"Le jeu s'intitule "Recto-verso" et est encore proposé par Cap Maths ! Il se joue un peu comme un jeu de mémory mais permet toutefois quelques variantes assez intéressantes. 

    En ce qui concerne le matériel, vous pouvez télécharger les cartes en cliquant sur l'image. Attention à bien suivre les instructions pour le montage de celles-ci!  ^^

    1) Jouer seul : Le jouer place toutes les cartes, faces « calculs » visibles, et doit trouver le résultat de chaque carte. Bon, pas très ludique me direz-vous ! Mais peut servir d’entraînement !

     2) Jouer 2 par 2 : Le jeu devient là assez intéressant ! Les joueurs placent les cartes faces « calculs » visibles et jouent chacun leur tour. Le premier joueur choisit une carte, idéalement un calcul dont il connait le résultat, dit le calcul écrit et doit trouver le résultat. Si la réponse donnée est correcte, le joueur remporte la carte si non il doit passer son tour !

    Je trouve que ce jeu est assez intéressant car il permet de réellement faire mémoriser des résultats aux élèves car pour gagner le plus de cartes, il faut bien connaitre ses résultats ! cool


    votre commentaire
  • Mémory des calculsEncore un jeu très simple autour des calculs. ^^

    Organisation matérielle : Les élèves peuvent jouer seul ou deux par deux et disposent en tout de 16 cartes : 8 cartes « calculs » et 8 cartes « résultats » (important de mettre une gommette d’une même couleur sur toutes les cartes « résultats »).

    Pour télécharger les cartes, cliquez sur l'image !

    But du jeu et déroulement : Pour remporter la partie, il faut obtenir le maximum de paire : le premier joueur retourne une carte « calcul » puis doit y associer son résultat en retournant une carte « résultat » (gommette). Si le résultat du calcul est correct, l’élève peut remporter les deux cartes si non il passe son tour.

     J’aime beaucoup ce jeu proposé à mes élèves la période précédente car il sollicite réellement la mémoire et motive davantage les élèves à mémoriser les résultats ! 


    votre commentaire
  • Loto calculs Je viens de me rendre compte que ça va presque faire 2 mois, jour pour jour, que je n’ai pas posté d’articles oh ! Je dois avouer que j’ai enchainé les deux périodes sans vacances puisque j’ai participé au projet « Ecole ouverte » donc 11 semaines non-stop… On les sent passer ! beurk

    Me revoilà avec un jeu inspiré de Cap Maths que j’ai trouvé vraiment excellent. Je l’ai d’ailleurs proposé à mes élèves qui se sont bien éclatés ! 

    Le principe du jeu est assez simple et celui-ci se joue comme un loto normal. Il y a un meneur qui dispose des cartes « calculs » et les joueurs (j’ai préparé jusqu’à 6 planches). Déroulement : Le meneur énonce le calcul (sans annoncer le résultat bien sûr) : le joueur qui a le résultat sur sa planche lève le doigt, justifie sa réponse et remporte un jeton. Le premier qui a rempli toute sa planche remporte la partie ! Un petit jeu tout simple mais super efficace ! cool


    2 commentaires
  • Cette semaine avec mes élèves nous allons étudier le son [u] : vous verrez sur les fiches d’exercices que j’ai volontairement mis entre crochets « [ou] » alors qu’en alphabet phonétique, le graphème « ou » se transcrit [u]… Personnellement, je ne pense pas que la maîtrise de l’API soit une compétence à faire acquérir à mes CP, donc je n’insiste pas trop là-dessus ^^. D’ailleurs, mes référents collectifs sont assez succincts : écriture en lettres capitales et scriptes (« je vois »), écriture en majuscule et minuscule cursives (« j’écris ») et un mot référent pour « j’entends … comme dans le mot … ».

    Comme j'ai un peu de temps devant moi, je vous mets (très succinctement) ma séquence d'apprentissage du son [u]  he

     Séance 1 : Pour introduire le son [u], je compte proposer à mes élèves une comptine phonologique, « Loup garou », que vous pouvez écouter ici, sur le site de l’Académie de Poitiers. Une fois que le son « qu’on entend tout le temps » est identifié par les élèves, nous démarrerons des activités de discrimination auditive dans un premier temps (identification puis localisation du phonème) et ensuite des activités de discrimination visuelle. Les activités de discrimination auditive peuvent être complétées par des activités de prononciation en faisant observer aux élèves la formation de la bouche, la vibration de la gorge ou non, la présence d’un souffle, etc. En complément, voici une sélection d'images contenant le son [u]. 

    Séance 2 : Discrimination visuelle, identification du graphème « ou » puis entraînement à la copie (modélisation « dans les airs » puis entraînement sur l’ardoise et enfin dans les cahiers).

    Institutionnalisation du graphème et affichage du référent collectif.

    Séance 3 : Encodage. Avant de démarrer les activités de combinatoire à proprement parler, nous allons d’abord passer par de l’encodage :

    - le « rou » de « roulade »

    - le « mou » de « moulin »

    - le « lou » de « loup »

    - le « pou » de « poussin »

    Séance 4 : Combinatoire, systématisation : activités de dictée flash puis inverser les syllabes et faire constater ce que l’on obtient.


    2 commentaires
  • Loto des nombres - 1 à 19, 1 à 39Voici un petit jeu qui fait toujours son petit effet auprès des élèves : le loto et sa petite variante, le bingo. Le principe est assez simple : un meneur (le maître ou alors un élève) dispose de cartes sur lesquelles sont reproduites des choses (nombres, objets, etc.). Il tire une carte puis dit ce qu’il voit sur sa carte. Les autres élèves ont quant à eux des planches sur lesquelles sont reproduites les mêmes choses que sur les cartes du meneur… Le joueur qui a ce que le meneur vient d’énoncer sur sa planche remporte un jeton. Ici, il s’agit de renforcer la connaissance des désignations orales et écrites des nombres de 1 à 19 et de 1 à 39.

    Loto des nombres - 1 à 19, 1 à 39- Le premier jeu est un jeu de loto des nombres de 1 à 19.

    - Le second jeu est un jeu de bingo des nombres de 1 à 39.

    Bien sûr, ce sont des jeux de réinvestissement donc il faut absolument que les élèves puissent nommer ces nombres. Je propose à mes élèves un jeu où il faut un meneur mais on peut facilement adapter en proposant un enregistrement sonore !


    5 commentaires
  • Etude du code - Son [y], son [p] et son [m]Voilà la suite de mes fiches de phonologie… J’ai un peu de temps devant moi alors je poste !

    - Première série : le son [ y ] (graphème : u). Mes élèves n’ont pas eu de difficultés particulières dans l’identification et la localisation du phonème mises à part quelques confusions avec le son [ u ] (« ou »)… mais une fois que la procédure d’identification du phonème est acquise et systématisée chez les élèves, ça va assez vite ! Voici donc les fiches d’exercices autour du son [ u ], le référent collectif pour l’affichage et une série d’images pour une exploitation collective (à agrandir toutefois au format A3, voire un peu plus).

    Etude du code - Son [y], son [p] et son [m]- Deuxième série : le son [ p ]. C’est une consonne courte qui peut se confondre facilement avec le son [ b ]. J’avoue avoir eu quelques difficultés à faire identifier le son… L’essentiel du travail était axé sur la prononciation : formation du son avec la bouche, faire observer le petit souffle qui sort et l’absence de vibrations dans la gorge. Les élèves ont vite remarqué que ce n’est pas un son que l’on peut « tirer » (ou prolonger) puisque c’est une consonne courte ! J’ai également beaucoup insisté sur le fait que le son [ p ] se prononce « ppp » et non pas « peuh ». Voici les fiches d’exercices que j’ai préparées autour du son [ p ], une proposition d’étude selon Taoki et le référent collectif.

    Etude du code - Son [y], son [p] et son [m]- Troisième série : le son [ m ], ne présente pas de difficultés puisque c’est une consonne longue. J’ai plus insisté sur l’aspect visuel c’est-à-dire la lettre à ne pas confondre avec la lettre « m ». Lors des dictées de syllabes, les élèves oubliaient parfois un pont… Je leur ai fait remarquer que ce n’était plus la lettre « m » mais la lettre « n » et donc que ces lettres n’avaient pas le même bruit. Les fiches d’exercices que j’ai proposées ont été traitées très rapidement ! En complément, voici une proposition de déroulement selon le manuel Taoki et le référent collectif à afficher en classe.


    3 commentaires
  • Un peu de changement par ici... Ambiance très colorée toujours he


    1 commentaire
  • La conseillère pédagogique est passée me voir la semaine dernière et elle a assisté à une séance d’étude du code. Personnellement, je suis un peu le déroulement proposé par Taoki, qui est plutôt pas mal, mais elle m’a conseillé d’accorder une part importante à l’encodage c'est-à-dire, d’écrire des syllabes « comme on entend ».

    Comment donc organiser ses séances d’étude du code ??

    Etude du code - Séance type1) Phase auditive : Primordiale, il s’agit d’identifier un phonème commun à plusieurs mots. C’est sûr que pour cela, les élèves doivent être au clair avec des notions simples comme « syllabes », « mots », « sons », « lettres », etc. Dans les premiers jours, c’est un peu difficile pour les élèves (et le maître surtout cry) de faire identifier le son que l’on attend ! Mais après, ils deviennent très forts ! Les inducteurs peuvent être assez variés : comptines phonologiques, devinettes, liste de mots (ou images), etc. Le plus important est la variété pour éviter que les élèves ne se lassent… ^^ Progressivement, il faut amener l’élève à affiner cette discrimination auditive : identifier le phonème, le localiser dans le mot puis dans la syllabe.  

    2) Phase visuelle : une fois cette phase auditive (environ 1 à 2 séances, à adapter selon le niveau des élèves), passons à la phase dite visuelle. Il s’agit d’identifier les « lettres qui font le son » (= le ou les graphèmes) en insistant bien sur le fait que les sons ne s’écrivent pas… Dire « on écrit le son [a] » est une bien grosse erreur (eh oui, on l’apprend parfois à ses dépends). no

    3) Phase d’encodage qui précède la combinatoire (le décodage). Je me suis inspirée de ce que m’a dit la conseillère pédagogique et de ce document (le nom de l’auteur y figure, mais pas l’adresse) qui complète assez bien. Avant de faire décoder « ru », il faut l’encoder c'est-à-dire l’écrire « comme on l’entend ».

    Déroulement type d’une séance d’encodage

    Poser le problème très simplement (à partir d’une image, par exemple) puis le contrat didactique : Vous allez essayer d’écrire la syllabe « ru » comme dans le mot « ruche »  (IMPORTANT : Contextualiser la syllabe à encoder). Partir d’une image permet de renforcer la différence entre "dessin" et "mot". Laisser les élèves rechercher librement pendant environ 2 à 3 minutes.

    On passe ensuite à une résolution collective du problème :  

    Analyse sonore du mot : répéter, séparer en syllabes

    Localisation de la syllabe « ru » dans le mot

    Analyse sonore de la syllabe et identification des phonèmes connus : J’entends d’abord le son [r] et c’est la lettre « r » qui fait ce son. Ensuite j’entends le son [u] et c’est la lettre « u » qui fait ce son. Lorsque je colle la lettre « r » qui fait le bruit [r] et la lettre « u » qui fait le bruit [u], ça fait « ru »

    Syllabe inversée : Maintenant, si j’inverse ces deux lettres, est-ce que ça fait toujours « ru » ?

    4) Phase de décodage : Systématiser/Automatiser le décodage par les activités de dictée, de copie…

    5) Identifier des syllabes, des mots puis des phrases

    6) Production d’écrits


    2 commentaires